Au fil du Père-Lachaise

Guide - Au fil du Père-Lachaise.

L’Itinérant, Au fil du Père-Lachaise, Hors-série, supplément à l’hebdomadaire.

Cimetière du Père-Lachaise

Avec sa superficie de 43,2 hectares, le cimetière du Père-Lachaise est le plus grand espace vert de Paris. Il compte actuellement 70000 sépultures qu’accompagnent un certain nombre de monuments commémoratifs des derniers grands conflits.

Le cimetière est plein depuis 1950. Seule la récupération de quelques concessions abandonnées permet l’arrivée de quelques centaines de nouveaux défunts chaque année.

Une visite de Paris et une découverte du Père-Lachaise originale au fil des 300 personnalités que recense le guide L’Itinérant.

Le père Lachaise, un peu d’histoire

Dans la bonne ville de Paris, comme partout ailleurs, la population cherchait à enterrer ses morts près des églises, voire même à l’intérieur, pour que les défunts reposent sous leurs protections et souvent près des reliques qu’elles gardaient. La capitale était ainsi parsemée de cimetières où les inhumations se faisaient dans de larges et nauséabondes fosses communes. Le cimetière des Innocents près de l’église du même nom en était le plus important. En 1780, un mur de cave le jouxtant s’effondra sous le poids des cadavres. Le parlement décida la fermeture du site, application tardive d’une directive royale qui tentait d’interdire les cimetières en ville. Pendant plusieurs années, la nuit, des charrettes parcoururent la ville, transférant des millions de cadavres vers la barrière d’Enfer.  Ainsi naquirent les Catacombes.

En 1804, un décret impérial établit définitivement l’organisation des sépultures de Paris avec la création de nouveaux cimetières aux quatre points cardinaux, hors des limites de la ville.  À l’ouest, il se nomma le cimetière de Passy, au nord, le cimetière de Montmartre et au sud, le cimetière de Montparnasse.

Le préfet de Paris installa le cimetière de l’Est sur les 17 hectares d’une propriété appartenant jadis aux Jésuites, destinée à la retraite et au repos. Une bâtisse cossue s’y dressait que les anciens appelaient « une folie ».  Louis XIV s’y réfugia quelques heures pendant les désordres de la Fronde.  Son confesseur, le père jésuite François d’Aix de La Chaise y fit de fréquents séjours de 1675 jusqu’à sa mort en 1709.  Bien que le lieu fut nomme par ses propriétaires « Le Mont- Louis » pour habilement honorer le roi, les Parisiens prirent l’habitude de l’appeler par le nom du très influent confesseur, le père La Chaise. Lorsque la propriété changea d’usage, le peuple en perpétua le nom et baptisa le lieu « cimetière du Père-Lachaise ».

Bien que conçu par l’architecte Alexandre-Theodore Brongniart, le cimetière n’eut pas la faveur des Parisiens. Ainsi, en 1812, il n’abritait que 833 tombes. Pour le promouvoir, il fut décidé d’y transférer les dépouilles célèbres d’Heloïse et d’Abelard, puis celles de La Fontaine et de Molière. En 1830, on dénombra prés de 33 000 tombes. Cinq agrandissements successifs aboutirent a une surface totale de presque 44 hectares.

En 1860, la ville s’est agrandie. Elle est sortie de ses limites, ceinturée qu’elle était par le mur des Fermiers Généraux dont le tracé épousait presque parfaitement l’emplacement actuel des lignes de métro numéros deux et six, celles qui sont, en partie, aériennes. Paris absorba en partie ou totalement onze des communes de sa banlieue et les cimetières se retrouvèrent de nouveau à  l’intérieur de la ville.

En 1871, les évènements tragiques de la Commune se terminèrent par des combats violents dans l’enceinte même du cimetière. Les communards survivants furent exécutés devant le mur sud qui prit le nom de « Mur des Fédérés ». En 1886, Jean Camille Formigé conçût les plans du Columbarium et du Crematorium dont les travaux ne purent débuter qu’en 1894.

Cécile Ramus Dan Sylvestre / L’Itinérant

Visite et découverte du Père-Lachaise

Vous connaissez maintenant le contour historique du Père-Lachaise. Il vous reste à le découvrir, à l’arpenter, à vous l’approprier, vous perdre parmi ses dédales. Avec l’aide de l’Itinérant, de notre guide, vous pourrez y retrouver de nombreuses célébrités qui revivront lorsque devant eux vous aurez quelques pensées…

Télécharger “Au fil du Père-Lachaise, 300 personnalités.” ITI_HS_AU-FIL-DU-PERE-LACHAISE.pdf – Téléchargé 109 fois – 4 MB

Vous êtes ici :
L'Iti...nérant, le blog » Votre journal L’Iti…nérant » Autres Publications » Au fil du Père-Lachaise

L'Iti, Premier hebdo de lutte contre la misère et la précarité. Journal d'annonces légales habilité et pas cher pour les entreprises citoyennes.